18 juillet 2011

Walking on the wild side.
















































































A Panaholma, il y a un pont surprenant ; suspendu haut au-dessus de la rivière, il tangue joyeusement, et certains de ses éléments ( grilles, boulons, vis, jointures... ) ont été réalisés dans un métal particulièrement sensible à la rouille...
Ici, on le traverse vers cinq heures du matin, ventre vide, tête dans le fion, chargés comme des mulets mais quand même détendus, pour rejoindre la petite place du village où on a entendu dire qu'un camion passerait très tôt pour rejoindre la ville.


video



3 commentaires:

  1. Merci Martin! Faut dire qu'il a mit du temps à venir, aussi...

    RépondreSupprimer
  2. Ouah, il fait flipper le pont!
    Superbe ton post, tu m'as fait voyager comme d'habitude, avec tes mots et tes dessins, ça donne envie de partir.. Merci!

    RépondreSupprimer

Real Time Web Analytics